image : Bruno Gilles

Dernier rappel du programme de Bruno Gilles, à la veille du deuxième tour des municipales, à Marseille. Ces propositions tournent autour de dix thèmes majeurs où l’écologie occupe une place importante.

Police de l’environnement

Pour le candidat dissident, la sécurité se place au premier plan avec la répartition de la police municipale en trois bases. Elles seront réparties au nord, au centre et au sud avec le recrutement de deux cents cinquante policiers municipaux, dès cette année. Son objectif est d’atteindre mille agents en 2026. Plusieurs sections seront crées ( police environnement,  protection animale, logement, chantiers. ) C’est, aussi, ce qui ressort des revendications marseillaises et de l’accueil très positif reçu dans de nombreux quartiers visités.

Le logement, troisième priorité de Bruno Gilles

Mais, pour Bruno Gilles, sa deuxième priorité repose sur une nouvelle forme de gouvernance. Elu maire de Marseille, le candidat promet la signature d’une charte éthique de tous les élus de la majorité. Et, puisque le logement constitue son troisième tour de faveur, il s’engage à instaurer des zones prioritaires de réhabilitation de l’habitat insalubre. Enfin, l’écologie, on le sait, constitue son autre cheval de bataille. Il propose, en effet, de faire de la ville, une zone verte avec la plantation de milliers d’arbres.

https://talentmat.fr/maintenance-active-du-travail-exploitez-vos-aptitudes/

Pollution : https://marseilleopinion.fr/la-mediterranee-devenue-poubelle-polluante/

Attention à l’abstention

Sa détermination de mettre la nature au coeur de la ville est soutenue par une large part de la population.  A ce titre, interrogés, de nombreux électeurs ont promis de lui réserver leurs suffrages redoutant, aussi, l’arrivée de la gauche extrême.  » Ni France insoumise, ni communistes, ni ayatollahs verts, ni socialistes… » confie Patrick l’un de ses nombreux électeurs. A trois jours du grand rendez-vous, tous espèrent un sursaut de clairvoyance pour un déplacement massif aux urnes, dimanche, supérieur au premier tour. Sinon, l’abstention pourrait être cruelle.

 » Il ne suffit pas d’agréer son programme encore faut-il, maintenant, le soutenir ! «  rappelle Nadia, une habitante du 4° arrondissement qui le connaît bien. Et oui, rappelons-le, voter, est un devoir civique. On ne le répétera jamais assez !

Rappel du programme de Bruno Gilles :https://ensemblepourmarseille.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *