Image : une avec ses titres

Désespoir des habitants des quartiers de Marseille… Après le meurtre d’un adolescent de quatorze ans, les riverains du quartier nord de Marseille crient leur fureur. « Encore une fois, ça va trop loin ! » confient les habitants à notre reporter. Témoignages…

Un de plus !

Un jeune de 14 ans a été tué par des tirs de kalachnikov mercredi vers 22 heures devant la cité des Marronniers, dans le 14e arrondissement de Marseille. Deux autres mineurs sont blessés. Les habitants du quartier sont, de surcroît, partagés entre le choc et la désillusion. Dans le 14° arrondissement de Marseille, un lieu bien connu des services de police, c’est ici qu’un jeune  a été tué. Un de plus ! Un de trop ! Car les habitants des lieux sont exaspérés. Deux autres mineurs ont été blessés. Par ailleurs, le choc est là et le désespoir se retourne contre le gouvernement !

 » Ils ne font rien de concret… « 

 » On en a assez de ces merdeux qui vendent ces poisons mortels. Il faut vraiment faire quelque chose, sinon ce sont tous nos jeunes qui vont finir drogués ou criblés de balles « . Cette mère de famille vit la peur au ventre pour son fils de treize ans.  » Ils lui ont déjà proposé de lui vendre de la cocaïne, c’est honteux ! Heureusement,  j’ai bien informé mon fils des dangers que représentent ces fournitures et des trafics qui les accompagnent… « 

Lire aussi : marseilleopinion.fr bouches-du-rhone-drogues-plus-de-9000-amendes

 » On se fout de nous ! « 

Plus loin, notre reporter s’entretient avec un homme qui habite là depuis quelques années. Comme les autres riverains, Mohamed se montre pessimiste sur les soit disant mesures prises par le gouvernement :  » De fait, leurs déplacements, leurs annonces, tout ça c’est de l’esbroufe politique. Toutefois, s’ils voulaient vraiment mettre fin à ce scandales ils pourraient. Ensuite, les dealers sont connus, on sait où on peut les trouver. Finalement, on laisse faire. Après les ministres viennent nous dire qu’ils font tout pour lutter contre fléaux. On se fout de nous !  »

Kalachnikov à portée de mains

En désespoir de cause, Benoît Payan, maire de Marseille demande à l’État de  » rattraper un retard criant en matière d’effectifs de police « , notamment pour » lutter contre le trafic d’armes « . Bref, ce n’est pas faute qu’en début d’année, Gérald Darmanin avait promis un renfort de trois cents policiers sur trois ans. D’ailleurs, il avait annoncé l’arrivée de cent agents avant la fin de 2021. Mais, vraisemblablement, ces mesures seront insuffisantes tant que l’on laissera en liberté, les voyous et les trafiquants connus graviter, armes et kalachnikov à portée de mains… Or, à Marseille, se procurer ce genre d’équipement est à la portée de tous…

LIRE : infopremiere.fr abattoirs-il-denonce-les-tortures-etouffees-par-les-services-veterinaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *