Image : titre de la une

Légaliser le cannabis les Marseillais y sont favorables ! Samedi dernier s’est tenu un important forum sur le thème de la légalisation de cette drogue. Alors, faut-il, oui ou non rendre accessible cette substance. Si certains addictologues y sont opposés, d’autres voient plutôt cette initiative comme un moyen de mettre fin à la délinquance…

Echec total

L’objectif du forum » Legalize it ! «  est clair :  » Interpeller les candidats à la présidentielle et mettre la fin de la prohibition en débat. «  Car, disent-ils :  » La politique de prohibition du cannabis est un échec total. Elle engendre des violences, des trafics et des morts. » L’un des organisateurs de ce rendez-vous nous confirme qu’en matière de lutte contre la consommation de cannabis, il convient de revoir d’urgence toutes les politiques publiques.

www.infopremiere.fr election-le-nouveau-macron-sera-t-il-preferable-a-celui-de-2017

Augmentation des trafics

Alors, pour soutenir leur action, ces politiques et citoyens marseillais, ont lancé une tribune publiée sur les médias locaux. Leur but : soutenir l’urgence que les candidats à la présidentielle se saisissent du débat sur cette thématique importante. En effet, cette consommation au quotidien est en perpétuelle augmentation. Or, depuis tente ans, et malgré une législation de plus en plus réprimée, la France se voit coincée dans une impasse.

Dépénalisation incohérente

Ainsi, si ces responsables associatifs reconnaissent bien volontiers la nocivité de cette substance, ils n’en attendent pas moins une véritable réflexion sur d’autres alternatives. La plus prisée c’est, donc, la légalisation. Une initiative éloignée d’une dépénalisation incohérente qui correspondrait au droit droit de vendre, mais sans ennuis judiciaires, en cas de consommation…

Dealers, victimes du système…

Avec l’appui des habitants des quartiers touchés par les trafics de drogues, ces responsables associatifs voient là l’aspect d’une question sociale à régler d’urgence. Le mépris des dealers dépassé, ces derniers ont pris, désormais, le visage de victimes du système sans bénéficier d’aucune solution pour émerger, sinon, de rentrer dans les réseaux mafieux. Il serait donc judicieux que la formation des jeunes soit mieux prise en compte. Notamment, ceux qui émanent des quartiers dits : « à risques » au moment de trouver un emploi.

marseilleopinion.fr lattaque-des-policiers-finit-a-coups-de-couteau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *