image : Bruno gilles parle devant un micro

Bruno Gilles lors d'une manifestation à Marseille

Pollution, embouteillages, bruit… Bruno Gilles, candidat à la mairie de Marseille, repense, déjà, les déplacements dans sa ville ! Défi audacieux lancé à ses concurrents, puisqu’il faut changer les habitudes tant collectives qu’individuelles.

Propositions résolues

Les alternatives au « tout voiture » contribuent à revaloriser l’image d’une ville. Ce concept  Bruno Gilles, y adhère pleinement car elles permettent de réaliser des économies et d’améliorer le cadre de vie des habitants. « Ces dispositions doivent être attractives et performantes, sûres et accessibles, à tous et adaptées à tout un chacun. Je veux ainsi répondre au souhait d’un grand nombre des Marseillais ! » Mais, d’autres propositions, toutes aussi audacieuses et inédites, renforcent le programme du candidat.

Cheminements piétonniers

Celui qui espère l‘emporter, à la fin du mois de juin, entend stimuler la mobilité active, le vélo et la marche à pied. Il entend créer des cheminements piétonniers aménagés où bancs, éclairage et voies cyclables prennent places. A l’instar d’autres métropoles, Bruno Gilles entend compléter ces aménagements avec des stationnements vélos sécurisés. « Elu, j’entends, aussi,  installer de bornes de gonflage, et favoriser l’animation d’ateliers de réparation… »

Sur le même sujet :https://marseilleopinion.fr/bruno-gilles-ecrit-a-emmanuel-macron/

Plateforme locale

Seul à proposer un plan de redressement de la ville aussi exhaustif sur le plan écologique, le sénateur qui a toutes ses chances de l’emporter, prévoit pour des déplacements plus vertueux en voiture, la mise en place d’une plateforme locale. Elle aura pour but de mettre en relation et créer des aires de covoiturage pratiques signalées. Mieux encore, des conventions seront signées avec les entreprises et les administrations pour élargir le vivier des utilisateurs.

Ne plus détruire les espaces verts…

Enfin, Bruno Gilles et ses soutiens, entendent maintenir leur opposition au Boulevard Urbain Sud qui, en l’état actuel du projet, détruit de nombreux espaces verts. Ces milieux naturels sont, plus que jamais, à préserver pour la qualité de vie des riverains. Il propose aussi le prolongement de la ligne de tramway entre Marseille ( Les Caillols ) et Aubagne assurant ainsi la connexion entre ces deux réseaux de transports en commun. De belles initiatives en perspective qui agréent celles et ceux qui se voient, déjà, utilisateurs de tous ces services.

Le défi audacieux de Bruno Gilles, se sont ses électeurs qui permettront sa mise en forme. Et, ils comptent bien se manifester devant les urnes le 28 juin prochain !

Société :https://www.topexclusif.fr/jeunes-chanteuses-elles-vont-mourir-sur-scene/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *