Image : titre de la une

Suicides à Marseille. Les faits se sont déroulés à l’hôpital Nord. Un homme de soixante et onze ans a tué sa femme âgée de soixante neuf ans. Un nouveau drame qui ouvre le dossier de la fin de vie programmée toujours ignoré par nos élus...

Temps de lecture : 2 Mn

Acharnement thérapeutique

Les faits se sont déroulés à l’hôpital Nord de Marseille. Un homme de soixante et onze ans a tué sa femme âgée de soixante neuf ans. Un nouveau drame qui ouvre le dossier de la fin de vie programmée toujours ignoré par nos élus… « Si nos représentants politique voulaient bien entendre. De plus, nous ne voulons pas subir cet acharnement thérapeutique imbécile ! » nous confie Victorine, une femme de cinquante-neuf ans, une résidente des hauteurs de Marseille. Sans doute, oui, ce drame qui s’est perpétré dans la nuit du mardi 19 au mercredi 20 octobre, à l’hôpital Nord de Marseille ne se serait jamais produit.

Deux coups de feu

Cette femme, atteinte de la maladie de Charcot, en phase terminale était atteinte de cette maladie liée à une dégénérescence des neurones moteurs. Mais, cet homme ne supportait plus que son épouse vive dans des conditions aussi atroces. Alors, en conscience, avec l’accord de sa femme, il a mit fin à leurs jours. Encore, deux suicides. Deux coups de feu ont résonné. Les policiers ont retrouvé les corps, allongés côte à côte. Finalement, cet acte ultime n’aurait jamais dû avoir lieu. Or, les Français réclament, depuis longtemps, une loi pour mettre fin aux souffrances des malades considérés comme des incurables.

LIRE AUSSI : infopremiere.fr jai-ete-un-client-de-madame-claude-un-temoignage-top-exclusif

Mais rien n’y fait !

Alors, combien faudra t’il encore d’années pour que nos élus comprennent l’urgence de mettre fin à cette imbécilité d’acharnement thérapeutique qui maintient, parfois durant de longues périodes, de pauvres malades dans des souffrances indicibles ? Oui, combien faudra-t-il encore de suicides décidés par des couples, des lettres retrouvées près des corps, des explications de gestes irréparables pour mettre fin à ce scandale ? Dans ces conditions, Il est temps de se pencher sur cette question vitale !

LIRE : marseilleopinion.fr llimportante-penurie-de-soignants-a-marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *